L’organisation par le candidat de droite d’un contre 1er mai, soit disant pour les « vrais travailleurs », fait violemment réagir. Une fois encore, Sarkozy tente de monter les travailleurs les uns contre les autres, dénaturant l’action du 1er mai.

                                 

295125_276785819081839_100002512702936_573658_60220945_n[1]