Le 5 avril, le candidat Nicolas Sarkozy a rendu publique sa « lettre aux français », farcie de 32 propositions. La liste de ces propositions offre peu de surprises à ceux qui suivent la campagne : 31 de ces « nouvelles » propositions avaient déjà été rendues publiques ces dernières semaines. Et la presse unanime de pointer la nouveauté : les pensions de retraites seront payées le premier du mois, au lieu du 8 actuellement.

Rien ne se perd…

Passé le premier réflexe (tu parles d’un gadget), creusons un peu. Les retraites sont versées le 8 du mois car les cotisations rentrent entre le 3 et 5 : procéder ainsi permet d’éviter le recours à un emprunt de court terme (quelques jours) dont les taux d’intérêt sont en général plus élevés que la moyenne.

Tout se transforme…

Selon la CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse), verser les retraites le premier du mois aurait donc un coût de 150 à 200 millions d’euros par an pour verser les intérêts des prêts contractés auprès des banques. Un cadeau de dernière minute inespéré ! Décidément, on ne refera pas Sarkozy : virons-le, et créons avec le front de gauche un grand pôle bancaire public !