En s’abstenant, les socialistes, qui ont pourtant la majorité au Sénat, ont laissé le champ libre à la droite et à Sarkozy qui ont pu ratifier en paix leur Mécanisme

Européen de Stabilité.


C’est encore pire qu’à l’Assemblée Nationale, où une quinzaine de députés PS avaient pris position contre. Les socialistes ont clairement laissé le pouvoir à la droite, qui a pu valider les deux textes, celui autorisant la création du MES et celui qui en précise les détails. Le Mécanisme Européen de Stabilité remplacera le FESF, certainement à partir de juillet, et se voit doté d’une capacité d’action de 500 milliards d’euros. Pour l’utiliser, il faudra que les pays se plient au nouveau traité Merkel-Sarkozy, c'est-à-dire qu’ils acceptent la Règle d’or et l’austérité imposée.

Les Sénateurs Communistes ont voté Contre

ce traité autoritaire et austéritaire !!!

JPEG - 106.8 ko